top of page
Rechercher
  • Vibaantta

L'Inde autorise les exportations de riz blanc non basmati vers sept autres pays


Ban on export lifted

New Delhi, October 18, 2023, Dans une décision majeure visant à relancer le commerce et à renforcer les liens diplomatiques, l'Inde a donné le feu vert à l'exportation de riz blanc non basmati vers sept pays. Cette décision intervient après l'interdiction temporaire des exportations de riz blanc non basmati imposée le 20 juillet pour garantir la sécurité alimentaire nationale et stabiliser le marché intérieur.

Le ministère du Commerce et de l'Industrie a annoncé le 18 octobre que le riz blanc non basmati peut désormais être exporté vers le Népal, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la République de Guinée, la Malaisie, les Philippines et les Seychelles. Cette décision marque un tournant décisif dans la politique d'exportation de l'Inde, permettant au pays d'engager des échanges commerciaux avec des nations clés en Asie et en Afrique.

La décision de l'Inde de lever l'interdiction des exportations de riz blanc non basmati vers ces sept pays reflète l'intention du gouvernement de favoriser des liens économiques plus solides avec ses voisins et d'autres partenaires mondiaux. Cette mesure devrait stimuler les exportations agricoles du pays et renforcer sa position sur le marché mondial.

L'interdiction des exportations de riz blanc non basmati a été initialement mise en place pour protéger la sécurité alimentaire intérieure et contrôler la hausse des prix intérieurs. Il s'agissait d'une mesure proactive prise lors d'une période d'incertitude économique. Cependant, avec un marché intérieur plus stable et un excédent favorable de riz non basmati, le gouvernement indien a décidé de relâcher les restrictions.

Selon la nouvelle politique, l'exportation de riz blanc non basmati sera soumise à des quantités spécifiées pour chacun des sept pays. Cette approche garantit que l'Inde peut continuer à satisfaire ses besoins intérieurs tout en élargissant son rayon d'action sur les marchés internationaux.

La décision est perçue comme un développement positif à la fois pour le secteur agricole indien et pour les économies des pays destinataires. Elle contribuera non seulement à stimuler les perspectives commerciales de l'Inde, mais aussi à la sécurité alimentaire et au développement économique des pays importateurs, en particulier en Afrique et en Asie du Sud-Est.

Le Népal, en particulier, devrait bénéficier grandement de cette nouvelle arrangement commercial. En tant que pays voisin ayant des liens historiques et culturels avec l'Inde, l'économie et la sécurité alimentaire du Népal bénéficieront d'un accès plus facile au riz indien. De plus, la Malaisie et les autres pays impliqués trouveront une source élargie de riz de haute qualité pour répondre à leurs besoins intérieurs.

Ce changement de politique s'inscrit dans l'engagement plus large de l'Inde à améliorer la coopération économique régionale et internationale. On prévoit que ce développement conduira à des relations commerciales plus équilibrées, à une augmentation des exportations agricoles et à un renforcement des relations diplomatiques avec les sept pays concernés.

En conclusion, la décision de l'Inde d'autoriser l'exportation de riz blanc non basmati vers le Népal, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la République de Guinée, la Malaisie, les Philippines et les Seychelles marque un tournant positif dans la politique d'exportation du pays. Cette décision devrait contribuer à la sécurité alimentaire, au développement économique et au renforcement des liens diplomatiques, marquant ainsi une avancée positive vers la collaboration régionale et internationale.

54 vues0 commentaire

Comments


bottom of page