top of page
Rechercher
  • Vibaantta

L'Inde lève l'interdiction d'exportation de sucre vers le Kenya après la visite de Ruto


India lifts ban on Sugar Export

Dans une démarche diplomatique significative, l'Inde a décidé de lever l'interdiction d'exportation de sucre vers le Kenya après la récente visite du président William Ruto dans le pays. Cette décision constitue un soulagement pour le Kenya, qui a dû faire face aux conséquences des restrictions à l'exportation imposées par l'Inde le 27 juillet 2023. L'interdiction avait contraint le Kenya à dépendre fortement des importations coûteuses de sucre de son voisin, l'Ouganda.


La levée de l'interdiction d'exportation de sucre a été décidée dans le cadre du régime d'Autorisation Avancée (AAS), comme l'a révélé un responsable du gouvernement indien. Cette mesure fait suite à un autre développement récent où l'Inde a levé l'interdiction des exportations de riz vers le Kenya la semaine dernière.


Un responsable de l'AAS a précisé qu'alors que l'Inde devrait disposer d'une quantité de sucre suffisante pour la consommation intérieure, il pourrait ne pas y avoir de surplus pour l'exportation en raison d'une production anticipée inférieure cette année par rapport à l'année précédente. Par mesure de précaution, les raffineries exportatrices de sucre raffiné ont été invitées à cesser leurs exportations afin d'assurer un approvisionnement domestique adéquat dans le pays.


Selon la nouvelle directive de l'AAS, les raffineries sont désormais autorisées à importer et exporter du sucre vers certains pays africains en quantités réglementées, permettant ainsi au Kenya de bénéficier de ce partenariat stratégique.


Malgré ces développements positifs, un rapport récent de la Banque centrale du Kenya (CBK) en novembre indique que le pays fait toujours face à des prix élevés du sucre. Pour résoudre ce problème, le secrétaire au Trésor, Njunguna Ndungu, a proposé d'augmenter les importations de sucre pour renforcer la disponibilité du produit sur le marché intérieur.

Les données de la Direction du Sucre révèlent que 68 % des 21 887 tonnes de sucre en table importées par le Kenya en mai provenaient de l'Ouganda. Cependant, le sucre ougandais est 43 % plus cher, à 117 848 shillings par tonne, que celui de l'Inde, à 66 324 shillings par tonne. Cette différence de prix frappante souligne l'importance de la décision de reprendre les exportations de sucre depuis l'Inde, offrant ainsi au Kenya une alternative plus économique pour répondre à ses besoins en sucre.


La levée de l'interdiction d'exportation de sucre vers le Kenya devrait renforcer les liens économiques entre les deux pays et contribuer à relever les défis posés par les prix élevés du sucre sur le marché kényan.

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page