top of page
Rechercher
  • Vibaantta

Le Gouvernement Prolonge les Exportations de Riz Cassé vers le Sénégal et la Gambie jusqu'en Novembre 2024


Broken rice export

Dans une démarche stratégique pour répondre aux préoccupations de sécurité alimentaire en Afrique, le gouvernement indien a prolongé la période d'exportation de riz cassé vers le Sénégal et la Gambie jusqu'au 30 novembre 2024. Cette décision fait suite à l'interdiction initiale des exportations de riz cassé mise en place le 8 septembre 2022, et à l'amendement du 24 mai 2023, qui a permis les expéditions vers les nations confrontées à des problèmes de sécurité alimentaire sur demande de leur gouvernement.


La Direction Générale du Commerce Extérieur (DGFT) a émis une notification le 30 novembre 2023, confirmant cette prolongation. Selon la notification amendée, "la période pour l'exportation de riz cassé pour la quantité déjà notifiée vers le Sénégal et la Gambie via la National Cooperative Export Limited (NCEL) a été prolongée de six mois supplémentaires jusqu'au 30 novembre 2024."


Cette extension répond à des demandes spécifiques des gouvernements du Sénégal et de la Gambie, mettant en lumière le rôle de l'Inde dans le soutien à la sécurité alimentaire mondiale. En autorisant ces exportations, l'Inde vise à aider ces pays à gérer leur approvisionnement alimentaire face aux défis globaux.


La décision souligne l'engagement de l'Inde à répondre aux préoccupations internationales en matière de sécurité alimentaire et met en évidence l'importance stratégique des exportations agricoles dans les efforts diplomatiques et humanitaires. Elle reflète également la flexibilité des politiques d'exportation de l'Inde pour répondre aux besoins mondiaux urgents.


Le riz cassé, un sous-produit du processus de mouture, est un aliment de base dans de nombreux régimes alimentaires africains et constitue un élément essentiel des programmes d'aide alimentaire. La prolongation de la période d'exportation garantira que le Sénégal et la Gambie continuent de recevoir cet approvisionnement alimentaire crucial, aidant ainsi leurs efforts pour lutter contre l'insécurité alimentaire.


L'interdiction initiale des exportations de riz cassé par l'Inde visait à stabiliser les prix du riz sur le marché intérieur et à garantir un approvisionnement suffisant dans le pays. Cependant, les amendements subséquents et les autorisations spécifiques démontrent une approche équilibrée, visant à soutenir à la fois les besoins nationaux et les efforts humanitaires internationaux.


Alors que le monde continue de faire face à des défis en matière de sécurité alimentaire, les mesures proactives de l'Inde pour faciliter l'exportation de denrées alimentaires essentielles vers les pays dans le besoin sont susceptibles de renforcer les relations bilatérales et d'améliorer sa position en tant que partenaire mondial responsable.o countries in need are likely to strengthen bilateral relations and enhance its standing as a responsible global partner.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page