top of page
Rechercher
  • Vibaantta

Vigilance du Gouvernement sur les Dynamiques du Marché du Riz, Recherche d'Opportunités de Commerce Mondial


Rice export

Lors d'une récente session parlementaire, la Ministre d'État au Commerce et à l'Industrie, Anupriya Patel, a informé la Lok Sabha que le gouvernement indien surveille de près la situation du riz à la fois sur les marchés intérieurs et internationaux sur une base hebdomadaire. Cette approche proactive vise à permettre au gouvernement de réagir rapidement aux dynamiques du marché et de tirer parti des opportunités de commerce mondial lorsque des conditions favorables se présentent.


La décision d'interdire l'exportation du riz cassé et du riz blanc non-basmati fait partie d'une stratégie plus large visant à atténuer les incertitudes entourant la production de riz. Des facteurs tels que le scénario géopolitique, les sentiments El Nino et les conditions climatiques extrêmes en Inde et dans d'autres pays producteurs de riz ont incité le gouvernement à prendre des mesures préventives. Les restrictions à l'exportation sont conçues pour stabiliser les prix intérieurs et assurer un approvisionnement adéquat en riz sur le marché indien.


"Le gouvernement surveille de près la situation du riz sur le marché intérieur ainsi que dans les forums internationaux sur une base hebdomadaire, et le gouvernement peut augmenter la part pourcentage dans le commerce mondial du riz lorsque des conditions favorables se présentent", a déclaré la ministre Anupriya Patel.


L'Inde a été un acteur majeur du commerce mondial du riz, détenant le titre de plus grand exportateur de riz de 2018 à 2022. En 2022, l'Inde a exporté 22,24 millions de tonnes de riz, représentant 40,63% des exportations mondiales de riz. Le suivi continu du marché du riz reflète l'engagement du gouvernement à maintenir sa position prédominante dans le commerce mondial.


Dans le cadre des mesures du gouvernement, l'exportation de riz cassé est interdite depuis septembre 2022 et les exportations de riz blanc non-basmati sont restreintes depuis juillet 2023. Cependant, les exportations de riz basmati et de riz non-basmati parboiled se poursuivent.


En répondant à des questions concernant les exportations agricoles, la ministre Patel a admis une baisse de 11,6% entre avril et septembre 2023 par rapport à la même période de l'année précédente. Cette baisse a été attribuée à la fois aux fluctuations des prix internationaux et aux restrictions à l'exportation de produits alimentaires essentiels tels que le blé, le riz non-basmati, le sucre et les oignons, visant à assurer la sécurité alimentaire intérieure.


Concernant les accords de libre-échange (ALE), Patel a révélé que l'Inde a signé 13 accords commerciaux avec ses partenaires commerciaux. Le pays est actuellement engagé dans des négociations pour des ALE avec diverses nations, notamment le Royaume-Uni, l'Union européenne, le Pérou, l'Islande, la Norvège, le Liechtenstein, la Suisse (pays de l'AELE), le Sri Lanka et Oman.


La position proactive du gouvernement dans la surveillance et la réponse aux dynamiques du marché du riz souligne son engagement à assurer la stabilité des prix intérieurs, à garantir la disponibilité alimentaire et à maximiser les opportunités sur la scène du commerce mondial.

39 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page